Pour retrouver la paix en famille

Médiation

 

 

Parce que chaque situation est unique, choisissez une solution faite sur mesure pour vous!


La médiation : dans quels domaines? exemple concret? quels outils? quel déroulé?

 

Je réponds dans cette vidéo à ces questions.

La vidéo est chapitrée : n'hésitez pas à aller directement à la réponse qui vous intéresse! 

 

Vous souhaitez reprendre la direction de votre vie personnelle ou professionnelle?

 

Dans certaines situations, vous avez l'impression que des émotions dites "négatives" (chez vous ou chez une autre personne) nuisent à la bonne réussite de vos projets?

 

 

Reprenez le contrôle !

 

Retrouvez la capacité de trouver la meilleure solution à une problématique :) 

 

Utilisez de nouveau toute votre énergie pour vous réaliser !

 

 

 

Je vous y aide par la médiation.

 

 

Grace à la médiation, je vous aide à trouver une solution unique, conçue par vous-même (parce que personne d'autre que vous ne connait mieux la situation que vous vivez et ce qui vous convient ou pas), correspondant exactement à votre situation et durable.

 

 

Et tout ceci, en étant plus rapide et plus économique!

 

 

En effet, le temps nécessaire pour parvenir à une solution négociée est souvent bien plus court que pour obtenir une décision juridictionnelle et son exécution. Vous économisez ainsi des frais d'avocat et d'huissier de justice.

 

 

Surtout, avec la médiation, vous ne craignez rien! Si une solution est effectivement trouvée, elle vous conviendra nécessairement, puisqu'en médiation, rien ne se passe sans l'accord de toutes les parties.

 

 

Ainsi, en médiation, deux hypothèses:

 

1. vous avez réussi à élaborer une solution convenable pour vous et l'autre. Vous pouvez être fier d'avoir su être innovant, d'avoir su exprimer ce qui est important pour vous et d'écouter ce qui est important pour l'autre. Vous avez retrouvé confiance en vous et en votre partenaire, vous avez une solution durable, vous pouvez utiliser votre énergie pour développer ce qui est important pour vous.  

 

2. vous n'avez pas réussi à élaborer une solution convenable pour vous et l'autre: les voies judiciaires vous sont toujours ouvertes, le juge pourra toujours trancher votre conflit (la durée, le résultat, le coût de la procédure ne vous seront connus qu'à son issue).

 

 

 

Redevenez décideur de votre vie !

Ne prenez plus le risque de laisser un autre décider pour vous.

 

 

 

Gage de formation, de compétence et de déontologie, je suis médiateure certifiée au sens de la loi allemande (zertifierte-Mediatoren-Ausbildungsverordnung - ZMediatAusbV). 

 

(En France, le titre de médiateur n'est pas réglementé.)

 


Je me suis formée en 170h à la Verwaltungs- und Wirtschaftsakademie de Fribourg-sur-Brisgau (en Allemagne) et en 3 semaines à la médiation interculturelle dispensée par le Réseau Européen de Gestion des Conflits.

 

Je me forme en outre de manière continue, pour agrandir en permanence ma boite à outils de médiateure :) 

Ce que j'adore mettre en lien : communication en particulier bienveillante, psychologie, neurosciences, créativité, innovation, coaching, facilitation graphique, ...

 

 

Mes objectifs : mettre en lien vos émotions, vos besoins et votre raison ;

votre cerveau (ou vos cerveaux, gauche et droit), votre cœur et votre ventre,

tout cela pour vous aider à retrouver la paix avec l'autre, et aussi en partie la paix en vous :)

 

 

Le rôle du médiateur

 

 

Le médiateur est un tiers impartial qui aide les parties à exprimer les besoins profonds motivant leurs demandes, pour finalement permettre à des options alternatives acceptables pour tous de voir le jour.

 

Le médiateur ne décide rien, n'impose rien, il aide uniquement les parties médiées à trouver leur propre solution.

 

Les principes de la médiation

 

 

La médiation ne fonctionne que parce qu'elle se base sur plusieurs principes intangibles:

- l'impartialité du médiateur;

- le volontariat, l'autonomie, l'information et l'ouverture des parties;

- la confidentialité de la procédure.

 

 

- L’impartialité du médiateur

 

Le médiateur est un tiers neutre, ou pour utiliser un néologisme « omnipartial » : il ne prend pas parti pour l'une des personnes médiées au dépens d'une autre, il prend parti pour toutes les personnes médiées.

 

En effet, il doit comprendre chacune des parties, afin de leur permettre de se comprendre mutuellement et de retrouver une capacité à trouver un accord commun.

 

 

Cette impartialité a une manifestation très concrète: si Alice CANET intervient en tant que médiatrice, elle ne peut pas par la suite défendre une des parties en tant qu’avocate.

 

 

- Le volontariat des parties

 

La médiation n’est possible que si les parties y participent volontairement. Elles sont donc toujours libres de mettre fin à cette procédure de résolution amiable du différend.

 

En outre, le médiateur n’impose rien aux parties, il n’avance dans la médiation qu’avec l’accord constant des parties médiées.

 

A tout moment de la procédure, il est garanti une chose : rien ne sera imposé. Aucune solution ne pourra être adoptée sans obtenir le consentement de tous.

 

 

- L’autonomie et l’information des parties

 

Les parties doivent pouvoir trouver un accord en en connaissant et comprenant les enjeux afin que l’accord trouvé soit durable.

 

Pour ce faire, toutes les informations pertinentes doivent être communiquées, et les parties sont toujours libres de se faire conseiller et assister par un avocat.

 

 

- L'ouverture des parties

 

Les parties doivent accepter l'idée que la solution finale ne sera peut-être pas celle qu'elles souhaitaient initialement.

 

En tout état de cause, la solution finale ne sera adoptée que si elle convient à toutes les parties.

 

 

- La confidentialité de la procédure

 

Le médiateur est tenu à la confidentialité. Il ne peut dès lors pas témoigner si le différend aboutit finalement à un contentieux juridictionnel.

 

La confidentialité de la partie est garantie par l'article 131-14 du code de procédure civile, aux termes duquel:

 

"Les constatations du médiateur et les déclarations qu'il recueille ne peuvent être ni produites ni invoquées dans la suite de la procédure sans l'accord des parties, ni en tout état de cause dans le cadre d'une autre instance."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crédit dessin : Maxence Walbrou, https://bloculus.com/5-etapes-pour-mener-une-mediation/

 

 

 

 

Déroulé  d'une médiation : 5 étapes qui se déroulent généralement en 1 entretien individuel par partie et 1 réunion de médiation avec toutes les parties.

 

 

1.     Explication de la situation de fait.

 

2.     Énoncé des questions que les parties souhaitent résoudre.

 

3.     Expression des sentiments et besoins présents dans cette situation de conflit. Il s’agit ici de permettre à ce qui est douloureux et difficile d’être exprimé, d’une manière compréhensible pour l’autre, pour pouvoir envisager plus sereinement la suite. Cela peut parfois impliquer de faire face à des émotions désagréables pour les parties, que le médiateur est là pour permettre d’accueillir avec bienveillance. Cette phase est essentielle pour permettre un déblocage de la situation.

 

4.     Recherche de solutions, avec remue-méninges créatif.

 

 

5.     Choix de la solution retenue, et éventuellement formalisation de l’accord.  

Exemple de convention d'entrée en médiation

Télécharger
Convention d'entrée en médiation
Voici ce que j'utilise comme projet de convention d'entrée en médiation
convention d'entrée en médiation type.do
Document Microsoft Word 1.9 MB

Exemples de questions que vous pouvez régler en médiation

Séparation parentale

 

 

- Chez qui réside notre enfant ?

 

- Comment l'autre parent voit-il l'enfant : où, à quelle fréquence ? 

 

- Comment prenons-nous les décisions importantes pour notre enfant ? (scolarisation, religion, vaccination, activités ...)

 

- Comment nous répartissons-nous les frais relatifs à notre enfant ? 

 

- Qui reçoit les allocations familiales ? Profite des avantages fiscaux? 

 

 

- Notre enfant est malade : que fait-on ?

 

- ...

Divorce 

 

 

en plus des questions concernant les enfants plus haut

 

 

- Que faisons-nous de notre maison ?

Et de l'argent que chacun y a investi ?

Et de nos comptes bancaires, de nos voitures ?

      ("liquidation et partage du régime matrimonial")

 

 

- Est-ce que l'un.e verse à l'autre une somme pour le sacrifice professionnel fait pour s'occuper des enfants ?

     ("prestation compensatoire")

 

 

- Si l'un des époux a travaillé en Suisse ou en Allemagne : que faisons-nous avec les droits à retraite ? 

    ("Versorgungsausgleich")

 

- ...

 

 

Préparation de transmission / succession

 

 

 

 

- Que voulons-nous transmettre à qui ? Enfants d'un premier lit, enfants communs, beaux-enfants, tiers ?

 

 

- Comment pouvons-nous limiter les frais de succession pour nos proches ? 

 

 

- Comment tenons-nous compte de ce que nous avons déjà versé à nos proches jusqu'ici ? 

 

 

- Comment pouvons-nous limiter les risques que nos héritiers se déchirent après notre départ ? 

 

 

 

 

- Comment tenons compte des soins que nous allons recevoir / déjà reçus par exemple par un enfant ? 

 

 

- Comment pouvons-nous garantir que notre vie se déroulera toujours bien même si nous devenons dépendants (décisions médicales et gestion administrative) / comment tenir compte des soins apportés par un des enfants à un parent dépendant ? 

 

- Comment tenir compte de la plus grande vulnérabilité d'un des héritiers en particulier ? 

 

...