Pourquoi la médiation fonctionne ?

Les médiations que je vous propose fonctionnent grâce à un mélange de compétence en matière de communication 🧏‍♀️🗣💬 et de savoir-être positif 🤗 qui insuffle un esprit nouveau.

 

 

Je suis un peu une alchimiste. 

 

??? 

 

Oui, une alchimiste. 🧙‍♀️

 

Je transforme ce qui vous plombe en or. 

 

 

Je vous permets de vous rendre compte que derrière ce qui coince, se cache un trésor : vous venez de découvrir ce qui est le plus important pour vous.

 

 

 

 

Avec mes compétences, mon savoir-être, de l'expérimentation, un poil d'intuition, je vous permets de vous rendre compte que vous êtes tout à fait capables, ensemble, de créer une solution Haute-couture parfaitement adaptée à votre situation. 



Et de vous révéler comment étant les vrais artistes de votre œuvre d'art 🎨🎶👗.

 

 

Oui, je parle ici de la solution que vous allez pouvoir trouver ensemble et qui vous permettra de sublimer votre conflit en paix durable.

 

Avec l'autre, et aussi en vous-même.

 

Parce que vous vous serez rendu compte que vous avez en vous des ressources insoupçonnées, que vous mettez à contribution pour vivre selon vos valeurs, enfin. 

 

Plutôt que de subir un conflit qui vous fait parfois dire et faire des choses dont vous n'êtes pas fier-ère et qui abime non seulement votre relation à l'autre, mais en plus votre image de vous-même.

 

 

Avec la médiation, vous pourrez ressentir de nouveau ça en vous regardant dans le miroir : 🤗🤩😏🥳.

 

Et vous serez rechargé-e en énergie pour pouvoir réaliser les projets qui vous sont chers et pour lesquels vous êtes doué-e. 

 

Et c'est la planète entière qui en profitera ! ✨🌍

 

 

 

 

 

 

Oui, bon, ok, mais comment ça marche, vraiment ? 

 

 

 

 

La médiation fonctionne car elle se base sur plusieurs principes intangibles:

 

- l'impartialité du médiateur;

- le volontariat, l'autonomie, l'information et l'ouverture des parties;

- la confidentialité de la procédure.

 

 

 

- L’impartialité du médiateur

 

Le médiateur est un tiers neutre, ou pour utiliser un néologisme « omnipartial » : il ne prend pas parti pour l'une des personnes médiées au dépens d'une autre, il prend parti pour toutes les personnes médiées.

 

En effet, il doit comprendre chacune des parties, afin de leur permettre de se comprendre mutuellement et de retrouver une capacité à trouver un accord commun.

 

 

Cette impartialité a une manifestation très concrète: si Alice CANET intervient en tant que médiatrice, elle ne peut pas par la suite défendre une des parties en tant qu’avocate.

 

 

 

- Le volontariat des parties

 

La médiation n’est possible que si les parties y participent volontairement. Elles sont donc toujours libres de mettre fin à cette procédure de résolution amiable du différend.

 

En outre, le médiateur n’impose rien aux parties, il n’avance dans la médiation qu’avec l’accord constant des parties médiées.

 

A tout moment de la procédure, il est garanti une chose : rien ne sera imposé. Aucune solution ne pourra être adoptée sans obtenir le consentement de tous.

 

 

 

- L’autonomie et l’information des parties

 

Les parties doivent pouvoir trouver un accord en en connaissant et comprenant les enjeux afin que l’accord trouvé soit durable.

 

Pour ce faire, toutes les informations pertinentes doivent être communiquées, et les parties sont toujours libres de se faire conseiller et assister par un avocat.

 

 

 

- L'ouverture des parties

 

Les parties doivent accepter l'idée que la solution finale ne sera peut-être pas celle qu'elles souhaitaient initialement.

 

En tout état de cause, la solution finale ne sera adoptée que si elle convient à toutes les parties.

 

 

 

- La confidentialité de la procédure

 

Le médiateur est tenu à la confidentialité. Il ne peut dès lors pas témoigner si le différend aboutit finalement à un contentieux juridictionnel.

 

La confidentialité de la partie est garantie par l'article 131-14 du code de procédure civil, aux termes duquel:

 

"Les constatations du médiateur et les déclarations qu'il recueille ne peuvent être ni produites ni invoquées dans la suite de la procédure sans l'accord des parties, ni en tout état de cause dans le cadre d'une autre instance."